Skip to main content

La première étape du traitement de la paralysie faciale en tunisie est de déterminer sa cause. Pour cela, il existe différents types de traitement auxquels on peut avoir recours. Cependant, la chirurgie plastique est souvent nécessaire afin de restaurer, non seulement les nerfs, mais aussi l’aspect esthétique du visage.

Les différents traitements de la paralysie faciale

La paralysie faciale est une perte partielle ou complète de la motricité de certains muscles du visage. Les muscles ont des difficultés à se contracter.

Le traitement de la paralysie faciale consiste en des traitements médicamenteux, des soins oculaires, de la kinésithérapie, et parfois de la chirurgie plastique. Le choix du traitement dépend cependant de la cause de la paralysie.

La paralysie faciale a frigore se traite généralement par corticothérapie et par kinésithérapie. La première permet de lutter contre l’œdème compressif, tandis que la seconde a pour but de maintenir les muscles faciaux en bon état et d’accompagner le patient dans sa récupération.

Les soins oculaires entre autres, permettent de prendre soin des yeux en évitant les complications causées par les poussières accumulées et par l’absence d’humidification de l’œil, du fait de la paralysie des paupières.

On aura cependant recours à la chirurgie plastique pour réinnerver les nerfs en cas de paralysie faciale complète avec une dénervation de plus de 90 % aux tests électriques.

Comment traiter une paralysie faciale en Tunisie ?

La chirurgie plastique pour traiter la paralysie faciale en Tunisie

La chirurgie nerveuse est une chirurgie plastique qui fait partie des traitements précoces de la paralysie faciale. Elle a pour objet de réinnerver le nerf facial. Elle donne des résultats satisfaisants lorsque la chirurgie est réalisée dans un meilleur délai après installation de la paralysie, notamment dans les deux ans.

Il existe cependant différentes techniques de chirurgie nerveuse.

Réparation du nerf facial par suture ou par greffe nerveuse

Cette intervention consiste à relier le noyau facial aux branches périphériques soit par une suture directe, soit au moyen de l’interposition d’un greffon nerveux prélevé sur les nerfs sensitifs grand auriculaire ou sural.

Cette technique permet d’obtenir de meilleurs résultats lorsqu’elle est réalisée dans les délais. La récupération prend toutefois plus de temps, notamment en cas de greffe nerveuse, soit de 1 mm par jour.

Anastomose hypoglosso-faciale

Il s’agit d’une technique à laquelle on a recours lorsque le rameau du nerf facial n’est pas réparable et que ses branches périphériques sont encore intactes. Les résultats obtenus sont satisfaisants à condition que l’intervention soit réalisée précocement. Le temps de restauration d’une symétrie de repos est de 4-6 mois, tandis que la récupération de la mimique est entre 12 et 18 mois

Greffe transfaciale

Ce procédé consiste à insérer un greffon nerveux entre des branches du nerf facial du côté sain et les branches périphériques du nerf facial lésé. La greffe transfaciale est réalisée lorsque le rameau proximal du nerf facial n’est pas disponible.

Leave a Reply

trois × trois =