Skip to main content

L’ectopie testiculaire est une anomalie caractérisée par l’absence d’une ou des deux testicules dans la bourse d’un sujet masculin. Le testicule concerné peut être atrophié ou positionné hors de son logement normal, dont l’abdomen, le périnée ou l’aine. L’ectopie testiculaire doit être traitée, en ce sens qu’elle figure parmi les causes d’infertilité masculine et de cancer du testicule.

C’est quoi l’ectopie testiculaire ?

L’ectopie testiculaire est une anomalie de l’appareil génital masculin qui se traduit par une malposition d’un ou des deux testicules. Le terme « testicule non descendu » est souvent utilisé pour désigner ce type d’anomalie. Le scrotum du patient est par conséquent vide ou ne contient qu’un testicule, l’autre ou les deux étant situés à des endroits inhabituels, dont l’abdomen, le périnée, la zone préscrotale ou la zone fémorale.

On parle d’ectopie testiculaire asymétrique quand elle concerne un des testicules, et de l’ectopie testiculaire bilatérale quand elle affecte les deux testicules à la fois.

C'est quoi l'ectopie testiculaire et comment la traiter ?

Les causes et conséquences de l’ectopie

Cette anomalie est encore mal cernée par les communautés scientifiques et médicales. L’inachèvement de la migration du testicule pendant le développement fœtal figure cependant parmi les causes de l’ectopie testiculaire. Sa prévalence est de ce fait plus courante chez les garçons nés prématurément. La hernie inguinale, les traumatismes et chocs sur les testicules et la torsion testiculaire peuvent aussi être en cause.

Les conséquences d’une ectopie testiculaire peuvent s’avérer lourdes à défaut d’un traitement. À l’âge adulte, elle est responsable de la stérilité masculine dans 10 % à 40 % des cas d’ectopie unilatérale, et jusqu’à 80 % des cas pour l’ectopie bilatérale. Cette anomalie peut aussi favoriser la formation d’un cancer du testicule, compte tenu de conditions anormales auxquelles celui-ci est exposé.

Comment traiter un cas d’ectopie en Tunisie ?

Chez le nourrisson atteint d’une ectopie testiculaire, une période d’observation aura lieu au cours de ses 12 premiers mois. Il arrive en effet que les testicules descendent naturellement dans le scrotum au cours de cette période. Un traitement hormonal chorionique gonadotrope ou bêta-hCG et à la lutéinostimuline peut également être envisagé.

Si le traitement hormonal ne fait pas son effet, il est possible d’envisager le repositionnement du testicule non descendu grâce à la laparoscopie. La chirurgie constitue aussi une excellente alternative, surtout quand la descente est opposée par un obstacle. L’opération consiste en une incision inguinale pour libérer le testicule des obstacles, tels que la hernie ou les brides. Le testicule est par la suite logé dans le scrotum et maintenu de manière à empêcher une nouvelle remontée.

Leave a Reply

dix-sept + 8 =